Valorisation des déchets, une opportunité d’emploi pour les jeunes

Le Cercle dénommé Environnement Sans Frontière (ESAF) des étudiants de l’ISDR-Bukavu a réuni ce samedi 11 août 2018 plus de 20 jeunes dans la salle du troisième cycle de cet institut pour un renfoncement des capacités sur la gestion et le tri des déchets dans la ville Bukavu. L’importance de cette formation était d’inculquer aux jeunes les principes d’une gouvernance environnementale durable.

Le coordonnateur du Cercle, Monsieur Christophe CIRUMIRA a circonscrit l’objectif de l’activité qui a été animée par la plupart des jeunes volontaires de la ville de Bukavu en vue de réveiller leur conscience et leur sens de responsabilité pour qu’ils deviennent les pionniers de la gestion rationnelle des déchets dans la perspective de les valoriser à long terme. Le but est de promouvoir des jeunes protecteurs et ambassadeurs de l’environnement durable.

Au cours de cette activité, les interventions des jeunes volontaires ont été enrichies par les expériences du Cercle ESAF et des experts de la Société Civile environnementale du Sud-Kivu en ce qui concerne le tri et la gestion des déchets dans la ville de Bukavu.  D’après les intervenantes, les jeunes doivent s’approprier le secteur de l’environnement pour se charger de  l’assainissement de leurs milieux de vie pour contribuer aux conditions de bonne santé et  vivre dans une ville propre sans déchets dans la province du Sud-Kivu en particulier et en R.D. Congo en général. Les jeunes volontaires doivent collaborer avec tous les autres acteurs impliqués dans l’activité de gestion et de tri des déchets et constituer des données fiables susceptibles d’être utilisées par les scientifiques. Tous les participants ont reconnu que l’insalubrité et la dégradation des conditions d’assainissement dans la ville de Bukavu ont pris des proportions inquiétantes. Cet état de choses est dû la croissance démographique urbaine, aux constructions anarchiques, à la destruction des égouts, à l’insuffisance des dépotoirs publics, à l’insensibilité de la population urbaine à la propreté, à la démission de l’Etat en ce qui concerne l’assainissement urbain, etc. Face à cette inaction, les jeunes de Bukavu ont résolu de s’investir dans l’assainissement de leur cadre de vie en s’inspirant des modèles qui ont fait preuve en Cote d’Ivoire (Abidjan et Dakar), en Egypte (Caire et Alexandrie), au Maroc (Rabat et Casablanca) pour maintenir un environnement sain. Les efforts de jeunes volontaires devraient s’inscrire dans un plan stratégique d’assainissement élaboré par les pouvoirs publics.

 

Dans son exposé, Nicole MENEMENE, Consultante en Entrepreneuriat, a partagé son expérience en ce qui concerne le tri et la valorisation des déchets comme une source d’opportunité d’emplois pour les jeunes en vue réduire le chômage.

A la clôture de cette activité, les jeunes ont pris l’engagement de rendre la ville de Bukavu propre et de constituer des données scientifiques dans ce secteur. Les jeunes s’engagent également à organiser des séances de tri des déchets dans les trois communes  de la ville de Bukavu (Bagira, Ibanda et Kadutu) chaque samedi et à nouer des partenariats publics-privés à  l’étape de valorisation  des déchets afin de capitaliser les atouts et les opportunités qui s’offrent dans ce secteur.

Enfin, les jeunes volontaires ont sollicité l’accompagnement technique de l’ISDR-Bukavu, de la Société Civile Environnementale du Sud-Kivu et l’appui de toute autre personne de bonne volonté pour lancer la campagne de sensibilisation sur la  gestion et le tri  des déchets dans tous les ménages de la ville de Bukavu.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

2 Replies to “Valorisation des déchets, une opportunité d’emploi pour les jeunes”

  1. NicMene2

    Nous les jeunes, avions effectivement réalisé la sensibilisation les samedis 18/08; 25/08 et 02/09 2018 dans les communes respectives de Bagira, Kadutu et Ibanda.
    Une Ville de Bukavu propre, c’est possible et notre combat dans ce groupe des jeunes volontaires n’aura que cela comme finalité.
    souvenez-nous ou observez-nous, le résultat sera effectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *