LAND-RUSH PRD

Ce projet envisage de contribuer à une meilleure compréhension de comment la ruée sur la terre affecte le fabrique sociale en Afrique centrale et les opportunités pour la paix et la stabilité. L’équipe collabore avec des partenaires académiques et de société civile pour adopter une approche méthodologique innovatrice à travers laquelle un jeu de simulation est transformé en théâtre communautaire pour la recherche-action. Land Rush est un jeu qui simule la réalité complexe d’accès et de gestion des ressources naturelles dans des pays en développement. La méthodologie développée permet aux chercheurs d’accéder aux transcrits cachés des participants. Les chercheurs et les partenaires de la société civile peuvent alors détecter les dynamiques profondes des conflits fonciers et insérer une dynamique positive dans des projets de construction communautaire.

L’équipe inclut des chercheurs de différentes disciplines et nationalités et collabore intensément avec des partenaires académiques et de la société civile au Sud – particulièrement au Sud-Kivu (RDC) et Rwanda – et au nord. Le promoteur du projet est An Ansoms, professeur en études du développement à l’Université Catholique de Louvain.

Phase I:
Renforcement des capacités des partenaires

  1. Formation sur la recherche-action sur la ruée sur les ressources naturelles sur base du théâtre participatif ;
  2. Formation outils pédagogiques innovants.

Phase II:
Recherche-action participative

Comme (dans la phase II.a) chaque doctorant faisait et fait déjà des recherches théoriques ou empiriques séparément sur les questions de la ruée sur les ressources naturelles ; dans (la phase II.b) les recherches des doctorants doivent alors être couplées par les actions des partenaires au niveau des populations locales.

Phase II:
Diffusion des résultats et plaidoyers politiques

Les notes de plaidoyer formulées à la phase II constitueront du matériau essentiel pour le plaidoyer proprement-dit dans la phase III. Il est à signifier que les éléments de plaidoyer se présenteront en trois formats : notes écrites, émissions radio, conférences de plaidoyer.

Différentes phases du projet Land-Rush
3 phases du PRD 100%
Progression des phases du PRD 54%

Activités encours avec les partenaires PRD

  • Bukavu series

''Bukavu series'' cherche à offrir un espace pour ces voix qui sont souvent invisibles dans la production du savoir. Elle résulte d’un processus de réflexion collective et réflexive qui a commencé début 2018 et présente une série de blogs produits par un groupe de trente chercheurs basés à l’est de la RDC et en Europe. Pendant plus d’une année et demi, ces chercheurs ont examiné de façon critique leur propre position et (in)visibilité dans les cycles de recherche dans lesquels ils ont été impliqués. Ils ont exploré les défis éthiques et émotionnels auxquels ils sont confrontés pendant la recherche dans les milieux affectés par les conflits. De nombreux ateliers de réflexion ont offert un espace nécessaire pour partager l’expérience, réfléchir sur leurs rôles et place dans le processus de production du savoir ainsi que ce qu’il convient de faire pour le futur. Un processus collectif d’écriture a offert une opportunité supplémentaire aux chercheurs pour donner leurs points de vue sur la position et l’expérience des autres. Cette série de blogs publiés par le site officiel de GIC met en exergue les résultats de ce processus.

**************************************************************************

"Les défis de la chercheuse sur le terrain conflictuel" Par Irène Bahati
‘Patientez, on est en train d’y réfléchir’. A quand la restitution de vos recherches ?
‘Patientez, on est en train d’y réfléchir’. A quand la restitution de vos recherches ? Par Christian Chiza Kashurha
Attendre les oiseaux du matin: les traumatismes des chercheurs face aux terrains insécurisés
"Attendre les oiseaux du matin: les traumatismes des chercheurs face aux terrains insécurisés" Par Précieux Thamani Mwaka
Perdu dans la traduction ? Gérer les différences culturelles face aux risques de terrain
"Perdu dans la traduction ? Gérer les différences culturelles face aux risques de terrain" Par Dieudonné BAHATI SHAMAMBA
Share this...