Politisation et apolitisme des milieux universitaires ne riment à rien au Sud-Kivu

L’Université Evangélique en Afrique (UEA) financée par USAID a organisé au Centre Régional de Paix situé à NGUBA à Bukavu du 17 au 18 décembre 2018, l’atelier sur la prévention des violences en milieux universitaires de Bukavu pendant la période électorale. Cet atelier a réuni une cinquantaine des participants dont les autorités académiques, les Professeurs, les Portes Paroles des étudiants et les candidats aux élections des députés nationaux et provinciaux, en vue de définir les stratégies appropriées pour prévenir et stopper les violences en milieux universitaires. Ces dernières éclatent à la suite des manipulations des étudiants par des candidats aux élections présidentielles, nationales et provinciales. Ces manipulations perturbent le climat de travail dans les universités, perpétuent le tribalisme et la culture fanatique. Pour prévenir de tels actes inciviques, les autorités académiques, les Professeurs et les étudiants ont tenu cet atelier pour dénoncer les antivaleurs de ce genre orchestrées par les pyromanes.

Les participants à cet atelier ont suivi respectivement des exposés sur la prévention et le règlement des conflits électoraux par la loi électorale, le rôle de la police et de l’armée, des autorités académiques et de la société civile dans la prévention des conflits et violences et dans la sécurisation des milieux universitaires en période électorale et post-électorale, le processus électoral et l’apolitisme des milieux universitaires en RDC.

A l’issue de cet atelier, les participants ont pris des engagements qui consistent à combattre toutes les formes des violences en milieux universitaires. Ces engagements sont contenus dans l’acte signé le 18 décembre 2018 par les autorités académiques, les enseignants et les étudiants. L’acte d’engagement réaffirme leur autodétermination à préserver le caractère apolitique des milieux universitaires et exprime la subsistance en ces termes. Télécharger l’acte d’engagement

Pour souligner le caractère particulier du scrutin du 23 décembre 2018,  le collège provincial des étudiants du Sud-Kivu avait réunis, le mercredi 19 décembre 2018, les portes paroles pour mobiliser les étudiants des Instituts Supérieurs et Universités de la ville de Bukavu à démasquer les manipulateurs politiciens en période électorale en vue de préserver les valeurs citoyennes et républicaines. Leur communiqué de presse invite les parties prenantes aux élections de préserver la paix sociale par l’organisation des élections libres, transparentes et démocratiques. Cette interpellation s’inspire de l’histoire politique de la RDC et débouche sur les recommandations  reprise dans ce fichier à Télécharger.

Texte produit par l’Ass. Jeff MULANGALIRO MUSHUKA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *