FAO appuie la professionnalisation des étudiants de l’ISDR-Bukavu

A Bukavu, le 21 mars 2019, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a offert aux étudiants de l’ISDR-Bukavu des outils aratoires et des semences en vue de renforcer les pratiques agricoles.

Ces outils et semences sont constitués de 48 houes, de 30 arrosoirs, de 20 râteaux, de 20 tridents, de 30 Kg de haricots HM21-7, de 30 Kg de haricots Namulenga, de 30 Kg de soja Impérial, de 30 Kg de maïs Sammy Vita, de 300gr d’amarantes Inca, de 300 gr d’amarantes locales, de 300gr d’aubergines Roma,  de 300 gr de tomates Roma, de 300gr de choux pommés, 300 gr de gombo cleu et de 1000 Ml de boutures des patates douces. 

L’objectif de cette offre est de tisser davantage la collaboration avec l’ISDR-Bukavu et surtout de stimuler les étudiants à aimer le travail de champ et à faire des pratiques agricoles un tremplin vers l’agrobusiness.

Aujourd’hui, ce concept d’agrobusiness de type modernisateur suscite des polémiques entre intervenants mais reflète une vision de faire de l’agriculture un marché d’emploi pour les jeunes formés des universités. Le partenariat entre la FAO et l’ISDR-Bukavu se fonde sur cette vision en vue d’assurer l’épanouissement des jeunes cadres des universités. Leurs activités de pratique agricole de chaque année académique nécessitent d’être pensées autrement pour devenir le levier du développement rural et de lutte contre l’insécurité alimentaire dans la province du Sud-Kivu en particulier et en RD Congo et dans la région des grands lacs africains en général.

C’est pourquoi les étudiants ainsi que toute la communauté de l’ISDR-Bukavu ont exprimé une grande joie et apprécié la dotation de la FAO conforme au bon de livraison.

Le chef de Bureau de FAO Bukavu a loué les capacités de négociation et diplomatiques de l’étudiant Christophe CIRUMIRA, ancien stagiaire dans cette organisation internationale pour avoir facilité l’obtention des outils aratoires et semences. Les anciens de l’ISDR-Bukavu sont interpelés à ce sujet pour imiter cet exemple en vue de conjuguer les efforts qui portent haut la flamme de leur Alma mater.

Le Comité de Gestion de l’ISDR-Bukavu remercie la FAO et salue son engagement à continuer de trouver d’autres opportunités d’appui à cette institution de formation et de recherche pour la promotion des communautés paysannes et rurales. Par cet engagement, l’appel est lancé à toutes les autres organisations qui travaillent sur les questions de développement rural en RD Congo en général et au Sud-Kivu en particulier.

Écrit par  Christophe CIRUMIRA

One Reply to “FAO appuie la professionnalisation des étudiants de l’ISDR-Bukavu”

  1. Christophe cirumira

    Bonne initiative et bravo au chef de Bureau de la FAO Bukavu.
    Ce dernier peut inspirer les autres de venir appuyer l’isdr.
    On peut capitaliser ces opportunités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *