Ecole doctorale à l’ISDR-BUKAVU, quels véritables atouts pour réaliser cette ambition



Ecole doctorale à l’ISDR-BUKAVU, quels véritables atouts pour réaliser cette ambition

Les corps académique et scientifique sont réunis le 1er octobre 2021 au Centre BANDARI à Bukavu pour suivre la restitution et s’approprier le programme qui sera présenté à son Excellence Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire en RD Congo.  Les participants ont apprécié l’initiative qui consiste à demander la réouverture du programme de  3ème cycle à l’ISDR-BUKAVU pour tous les Instituts Supérieurs Techniques en charge de formation des Techniciens en Développement Rural (TDR).

Avoir une école doctorale est un besoin toujours pendant suite au système d’enseignement supérieur et universitaire en défaveur des finalistes des Instituts Supérieurs Techniques. En vue de répondre à ce besoin et de combattre les discriminations de type scientifique, l’ISDR-BUKAVU est déterminé à contribuer par son projet de réouverture d’un programme de troisième cycle utile aux Instituts Supérieurs Techniques (IST) spécialisés en développement rural en République Démocratique du Congo.

Les raisons en faveur sont entre autres que l’Institut Supérieur de Développement Rural de Bukavu est la plus ancienne institution et pilote dans le domaine de formation des cadres techniciens en développement rural. Le 25 mai  2022, l’ISDR-Bukavu va célébrer ses soixante années d’existence et faire le bilan des services rendus à la nation congolaise.

Ensuite, du 30 décembre 2011 jusqu’en 2015, l’ISDR-BUKAVU a été autorisé d’organiser le troisième cycle et l’a fait fonctionner brillamment. Les finalistes qui ont suivi le programme suspendu ont défendu leurs thèses de doctorat dans les universités prestigieuses en Afrique et ailleurs.

Enfin, l’ISDR-BUKAVU possède une expérience incontestable en matière d’organiser et de conduire le troisième cycle. Au cours de dix dernières années, son personnel académique s’est vu agrandir par les professeurs ordinaires, les professeurs et les professeurs associés, dont la plupart des enseignants ont été formés dans les universités occidentales. Les partenariats interuniversitaires, les infrastructures impressionnantes qui ne se retrouvent pas dans les autres Instituts Supérieurs Techniques en RD Congo constituent de véritables atouts pour réaliser cette ambition. Elle est nourrie et puise sa vitalité dans les recommandations issues Etats Généraux de l’ESU tenus à Lubumbashi du 10 au 14 septembre 2021. L’idée essentielle et directrice est que l’ISDR-BUKAVU désire répondre au contexte actuel et s’arrimer au système LMD à partir de l’année académique qui démarre d’ici décembre 2021.

A l’issue des travaux menés par les animateurs de la commission chargée d’élaborer le programme de formation au 3ème cycle à l’ISDR-BUKAVU, trois filières en lien avec le premier et le deuxième cycles ont été retenues en perspective de démarrage dudit programme dès l’année académique 2021-2022. Selon les concepteurs du programme, il n’y a pas une rupture avec notre identité. Les trois filières retenues la renforcent davantage et sont : (1°) Socio-économie et planification du développement; (2°) Technologie et Gestion des Ressources Naturelles; (3°) Genre et Gouvernance des territoires.

Les contenus de chaque filière sont exposés dans le programme qui sera présenté à l’autorité de tutelle en vue de lever la suspension et d’autoriser le fonctionnement d’une école doctorale à l’ISDR-Bukavu. Elle contribuera certainement à réaliser notre ambition, celle de former une élite de haut niveau pour développer le pays.


One thought on “Ecole doctorale à l’ISDR-BUKAVU, quels véritables atouts pour réaliser cette ambition

  1. Moi, personnellement je suis très content des avancées significatives qui s’enregitrent à l’ISDR-BKV. J’encourage l’initiative et les personnes qui se dévouent.
    Merci !
    Que vive l’ISDR BKV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.