Projet amani kwa maendeleo

Le Projet Amani Kwa Maendeleo ISDR/Bukavu est partenaire du Consortium des Organisations Management System International (MSI), International Alert et International Rescue Committee (IRC) financé par USAID.

Objectif global

Promouvoir la cohésion sociale en analysant les conflits et en améliorant les  relations intercommunautaires dans les groupements de Mbinga Nord et Ishungu  respectivement dans le territoire de Kalehe et Kabare au Sud-Kivu ;

Objectifs spécifiques

Conduire les analyses participatives des conflits dans le Groupement d’ Ishungu (SPR Objectif spécifique 1) ;

Renforcer les capacités des acteurs facilitateurs de résolution pacifique des conflits sur les techniques de collecte, d’analyse et d’archivage des données  (SPR: Objectif Spécifique 2 & 3)

 

Résultats

Les analyses des conflits sont menées par la communauté et les solutions sont rendues disponibles par celle-ci;

Les structures communautaires de paix sont redynamisées et renforcées en capacités d'analyse participative des conflits.

Indicateurs

  • Nombre cumulatif d'événements où les analyses participatives  des conflits communautaires sont présentées ; (SPR: 1.a)
  • Taux des processus de paix qui aboutissent à des accords sociaux ; (SPR: 1.b)
  • Nombre d'analyses des conflits participatives conduites ; (SPR:1.2.b)
  • Nombre d’analyses participatives des conflits validées avec la participation de la communauté (SPR:1.2.a).
  • Nombre de structures redynamisées(SPR: 2.a)
  •  Nombre de fois que  les femmes et les AGM(Autres Groupes Marginalisés) qui consultent les leaders traditionnels ainsi que les  autorités formelles (élues ou nommées par le gouvernement) sur les problèmes locaux ; (SPR: 2.2.a)
  • Nombre de membres des communautés renforcés en capacités d'analyse participative des conflits ;
  • Nombre d'autorités locales renforcées en analyse des conflits (SPR: 3.3.a)
  • Nombre de dialogues entre la communauté et le  gouvernement local ;

Toutes les activités du projet SPR/ISDR-Bukavu

Le Projet SPR (Solution pour la Paix et le Relèvement) Amani Kwa Maendeleo ISDR/CERPRU financé par USAID, a organisé un atelier de formation sur la cohésion sociale du Mardi 29 au Mercredi 30 Mai 2018 et sur la transformation des conflits du 1er  au 2 Juin 2018.

Il s’agit des activités de renforcement des capacités des groupes cibles (les concernés), des chercheurs et des agents du Projet AMANI KWA MAENDELEO. Cette équipe a été élargie à d’autres partenaires avec qui nous sommes partenaires au Projet SPR USAID. Ces autres partenaires interviennent également dans le domaine de la paix et de la cohésion sociale (ISPDE, ICJP, CENTRE OLAME, IFDP, ISP/BKV) et le facilitateur était bel et bien le Prof. Dr Bosco MUCHUKIWA, Chef du Projet.

Toutes ces organisations partagent le même bailleur des fonds : USAID. En plus, les organisations intéressées travaillent sur les conflits, qu’il s’agisse des conflits tant en milieux urbains  que des conflits miniers en milieux ruraux.

Enfin, leur participation à cet Atelier constitue une opportunité de partager des expériences et de réfléchir sur les mécanismes d’application des théories de transformation des conflits et de reconstruction de la cohésion sociale ainsi que l’élaboration des outils de formation des unités de transformation des conflits.

Objectifs de l’atelier

  • Améliorer le niveau des connaissances des participants sur la théorie de reconstruction de la cohésion sociale ;
  • Améliorer le niveau des connaissances des participants sur la théorie de transformation des conflits ;
  • Disponibiliser des outils aux chercheurs en vue de former les membres des Comités Locaux de Paix et de Développement, y compris les Chefs et les leaders locaux ;

Résultats obtenus 

  • 95 % des participants sont arrivés et étaient assidus durant l’activité ;
  • Les expériences sur l’actualisation, l’identification, l’analyse, la transformation des conflits et la cohésion sociale partagées entre les partenaires;
  • Les participants améliorent leur compréhension sur la théorie de transformation des conflits et de reconstruction de la cohésion sociale;
  • Les outils, (modules de formation sur la cohésion sociale et la transformation des conflits), élémentaires sont disponibles ;
  • L’assiduité des participants est couronnée par l’octroi d’un certificatif ;
  • L’assiduité des participants durant les 4 jours de l’atelier prouve la volonté de travailler en synergie et l’importance attachée aux thèmes ;

Méthodologie

  • Des exposés introductifs
  • Des échanges d’expériences
  • Des analyses des cas
  • Un atelier sur les outils
  • Des carrefours/ateliers
  • Des mises en commun

Particularité de l’Atelier 

L’harmonisation de la compréhension des concepts comme la cohésion sociale, la transformation des conflits et la Recherche Action Participative appliquée aux analyses des conflits par les organisations financées par USAIDpar l’entremise du Consortium MSI, IRC et International ALERT et œuvrant dans les mêmes groupements (Ishungu et Mbinga Nord).

La formation des formateurs devant se rendre sur le terrain pour apprendre aux villageois d’appréhender convenablement les notions de cohésion sociale, d’analyse du contexte, d’analyse du conflit, de transformation des conflits et de Recherche-Action Participative respectivement dans les groupements d’Ishungu en territoire de Kabare et de Mbinga Nord en celui de Kalehe.

Le cadre d’échange d’expérience, le relèvement de défis entre partenairesœuvrant dans les mêmes territoires financé par USAID viapar le Consortium MSI, IRC et International ALERT ont été également de la partie.

Sensibilité au genre

L’Atelier a connu une participation moyenne de 12 personnespar jour durant les 4 jours de l’atelier tenu à Bukavu dont 6 femmes et 6 hommes, soit un taux relatif  defifty-fifty ou 50 % dans la représentation des participants. Les échanges et l’expression de la parole durant l’Atelier étaient sans discrimination. Les ateliers ou carrefours organisés étaient mixés pour faciliter la contribution inclusive de tous les participants.Et tous les participants ont obtenu leurs certificats sans exception. 

La réunion d’harmonisation autour du thème de la Recherche Action Participative (RAP) pour Mbinga Nord (Kalehe) et du Plan de Consolidation de la Paix s’est tenue à l’ISDR-Bukavu, ce vendredi, le 24 Août 2018. Ont participé à cette réunion Madame Jocelyne MATABARO et Monsieur Alexis MASIRIKA pour le compte du Bailleur USAID projet SPR ; Mademoiselle Gisèle KONKWA BABUNGA du Centre OLAME ; Madame Mireille MUSABA et Monsieur Georges RWATA du ICJP (Initiative Congolaise pour la Justice et la Paix) ; le Prof. Dr Bosco MUCHUKIWA RUKAKIZA, Mesdames Suzanne ONGWA et Sabine SENGA, Messieurs Antoine CIMENESA, Camille KAPAPA et Claude AMISSI du Projet Amani Kwa Maendeleo ISDR-Bukavu.

Les représentants de SPR ont réuni les délégués du Centre OLAME, de l’ICJP et du Projet Amani Kwa Maendeleo/ISDR-Bukavu, trois projets financés par l’USAID pour faire des analyses des conflits et la Recherche Action Participative (RAP) respectivement à Ishungu (Kabare) et Mbinga Nord (Kalehe), deux groupements confrontés à des conflits violents qui doivent être transformés pour y consolider la cohésion sociale. L’objectif de cette rencontre était de statuer sur le choix du thème prioritaire de la RAP et l’élaboration du plan de consolidation de la Paix. Après échanges et évaluation des parcours déjà réalisés, il s’est dégagé que :

  • L’ICJP doit impliquer le Centre OLAME et le Projet Amani Kwa Maendeleo ISDR dans la validation des résultats des conflits en vue de dégager avec la communauté affectée par les conflits, celui prioritaire qui fera l’objet de la RAP dans le groupement de Mbinga Nord ;
  • Le Projet Amani Kwa Maendeleo ISDR devra conduire le processus de la RAP pour aboutir à un plan de contingence en vue de la transformation des conflits dans le groupement de Mbinga Nord ;
  • L’ICJP devra, pour sa part, conduire les populations avec l’appui des autres partenaires qui travaillent dans le domaine de la paix pour élaborer un plan local de Paix après avoir terminé l’analyse des deux conflits restant à Mbinga Nord en territoire de Kalehe.
Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin